• On fait le tour du voisinage avec Local Montréal Tours

    janvier 22, 2016 • Montréal, Montreal Makers3620

    Dans leur bureau avec grandes fenêtres et vue sur le Champs des PossiblesFrédérik-Toran Nissen et Ismaël Ulvik lancent des idées de sujets d’articles pour leur blogue. Leur compagnie Local Montréal Tours propose des visites guidées gourmandes pour les touristes qui aimeraient découvrir Montréal de façon plus authentique.

    IMG_0726

    « Beaucoup de nos visiteurs nous découvrent évidemment en faisant des recherches de choses cool à faire lorsqu’ils viendront à Montréal. Nos articles de blogs à propos de nos commerces favoris, partenaires et autres coups de coeur permettent d’établir ce premier contact avec les touristes » explique Frédérik.

    IMG_0725

    Leur visite gourmande du Mile-End comprend plusieurs arrêts, dont la cuisine du Drogheria Finepour déguster une des meilleures sauces tomates italienne de Montréal, servi sur une assiette de gnocchis faits maison. Les participants passent ensuite se sucrer le bec avec la crème glacée du Kem Coba. « Même pas besoin de faire la file! » blaguent les deux gars.

    IMG_0747

    En marchand sur la rue, mes sujets s’arrêtent plusieurs fois pour échanger avec des amis du voisinage. Le quartier, ils l’habitent, le vivent et en font la promotion. Ici, un arrêt chocolat chaud s’impose chez Chocolats Geneviève GrandBois.

    IMG_0769 IMG_0772

    « On prend vraiment à coeur le choix des commerces partenaires. On a longtemps discuté avec eux pour bien comprendre et documenter leur histoire pour qu’à leurs tours, nos guides puissent transmettre cette passion aux visiteurs » explique Ismäel en découvrant la nouvelle sélection de fromages de la Boucherie Lawrence. 

    IMG_0760IMG_0753

    « On t’a réservé quelque chose de spécial » me dit ensuite Frédérik.

    On entre alors au Théâtre Rialto sur l’avenue du Parc, un autre arrêt obligatoire de leurs visites, pour admirer la voute vitrée de style néo-baroque créée en 1930. L’endroit désigné comme monument historique par la ville de Montréal est évidemment magnifique.

    IMG_0809 IMG_0803

    Pour terminer, mes guides tirent quelques ficelles et poussent quelques portes et nous voilà sur le toit du Théâtre pour admirer une vue panoramique sur le quartier qu’ils aiment tant. Quelle belle après-midi remplie de bonne énergie!

    IMG_0795

    N’hésitez pas à nous faire part de vos nouveaux projets et compagnies pour nos prochains articles à propos des créateurs de Montréal!

    IMG_1971

    En savoir plus »
  • L’univers ludique de Dix au Carré et leur Design-Ingénierie du divertissement

    janvier 15, 2016 • Montréal, Montreal Makers6003

    Entrer dans les ateliers de Dix au Carré, c’est mettre les pieds dans une véritable caverne d’Ali baba où s’entassent plusieurs morceaux de leurs projets passés, présents et futurs. La compagnie de Design-ingénierie du divertissement fondée par Félix Marzell et David Barabé, conçoit et fabrique des installations ludiques pour les villes, les musées et les évènements.

    IMG_0711

    IMG_0674

    IMG_2005

    « Chaque fois qu’on nous propose un nouveau projet, on se fait toujours le défi d’y inclure la dernière technologie ou matériaux. On est donc constamment en recherche et développement! Il n’y a jamais deux projets semblables » nous explique Félix Marzell, assis sur une banane géante.

    IMG_0681

    Cette banane faisait d’ailleurs partie d’une installation commandée par la ville de Montréal et qui trônait devant le Métro Mont-Royal l’été dernier.

    Screen Shot 2016-01-13 at 3.42.36 PM

    « On mangeait des bananes autour de la table pendant le brainstorm et on s’est mis à jouer avec les pelures. On aimait la façon dont on pouvait lui donner une forme » continue-t-il.

    Screen Shot 2016-01-13 at 5.49.01 PM

    On se déplace ensuite vers le laboratoire informatique pour qu’il puisse nous montrer comment le projet prend ensuite forme en modélisation 3D.

    IMG_0689

    IMG_0654

    Tout ce que Dix au Carré conçoit et produit, est minutieusement planifié, modélisé et automatisé pour ne laisser aucune place à l’erreur ni à la perte de matériaux lorsque vient le temps de tailler les pièces de leurs installations. « Pour certains clients, on crée même de nouveaux alliages, matériaux composites et solutions pour arriver à nos fins. »

    IMG_0662 IMG_0625IMG_2056

    Ils ont récemment produit une vraie guillotine pour la tournée du lancement d’Assassin’s Creed, où la coupe de la lame était remplacée par un jet d’air hydraulique simulant une tranche, donnant évidemment la frousse à quiconque osant y glisser la tête!

    Screen Shot 2016-01-13 at 5.50.41 PM

    « Un autre de nos récents projets fût de sculpter une réplique de Habitat 67 en fromage pour une exposition en Suisse. Pour ce faire, nous avons fait appel à un sculpteur professionnel qui a adoré le défi. »

    IMG_0698

    En effet, une fois les concepts établis, Dix au Carré assemble une équipe de superstars multidisciplinaires pour mener à terme les créations jusqu’au résultat final. « Mais le plus beau moment, c’est de voir le public interagir avec nos créations dans les expositions ou pendant un festival » raconte David.

    Voyez toutes leurs récentes créations sur le site officiel de Dix au Carré. Comme cette série nous tient énormément à coeur chez GURU, n’hésitez pas à nous faire part de vos projets et entreprises pour de futures rencontres inspirantes!

    IMG_1999

    En savoir plus »
  • Oopsmark : Sur la route des vins et de la liberté

    janvier 3, 2016 • Montréal, Montreal Makers3614

    Au moment où vous lisez ces lignes, notre créateur de la semaine Jesse Herbert se trouve quelque part en Argentine. Il a choisi de partir dévaler la route des vins sur son vélo pendant six semaines. C’est sa passion pour la bicyclette qui fut d’ailleurs le déclencheur pour la création du produit phare de sa compagnie Oopsmark : un porte-vin qui se fixe au cadre de sa monture.

    Bicycle-Wine-Rack-packaging-close

    « Quand j’ai quitté mon emploi d’ingénieur mécanique, je rêvais de créer une entreprise et des produits qui me laisseraient une liberté créative, mais aussi personnelle, » explique Jesse. Surement un adepte du livre The 4-Hour Work Week!

    Jesse Herbert.Oopsmark

    IMG_0504

    Une couverture mondiale

    Dans son atelier du Mile-End, Jesse nous montre la couverture du Magazine Wine qui place au premier plan sa création.

    « J’ai perdu le décompte des articles de magazines ou de blogs qui ont parlé de nous, » rigole-t-il. « Lorsqu’ils ont montré notre support à vin sur le site Design Sponge, ça a explosé un peu partout. Tout à coup, je me retrouve même dans Playboy Magazine. Dans deux langues étrangères! »

    IMG_0596

     

    Imitations et inspirations sur internet

    En revanche, notre créateur ne traine pas beaucoup sur internet pour s’inspirer. J’ai remarqué qu’il trimballe un simple cahier de notes qui doit contenir toutes ses petites idées du quotidien.

    « C’est très difficile d’oublier quelque chose qu’on a vu sur le web. On a beau faire son propre effort de création originale, ça reste collé quelque part dans sa tête. Quand je conceptualise un nouveau produit, j’essaie le plus possible de limiter l’influx d’information ».

    IMG_0569

    IMG_0541

    Une ligne de produits qui grandit

    Martelant sur le succès de son Bicycle Wine Rack, Oopsmark produit maintenant une gamme étendue d’accessoires et objets faits de matériaux nobles. Par exemple ce crochet pour suspendre des jeans ou des manteaux.

    IMG_0559 IMG_0556

    Son dernier produit est un sac hybride qui s’accroche au vélo, mais qui se transforme aussi en sac à dos.

    « J’ai d’abord tenté de trouver un sac stylé qui est conçu pour le rack à vélo. Impossible. J’ai donc entrepris d’en créer un à mon goût! »

    Pour voir toute la gamme de produits créés par Jesse Herbert, visitez le site officiel de Oopsmark.

    IMG_0572IMG_0592

    En savoir plus »
  • Adoptez les créations de Hamster et ses Objets de Compagnie

    décembre 21, 2015 • Montréal3863

    On dit souvent à la blague que tout ce que ça prend pour démarrer une compagnie, c’est un nom qui sonne bien. Mais nous devons avouer que lorsque nous avons entendu parler de l’entreprise Hamster et ses Objets de Compagnie, nous sommes tout de suite tombés sous le charme! Nous avons donc rendu visite à David Boisvert et Karine Lafrance chez eux, où ils s’affairaient à faire un blitz de production à l’approche des fêtes.

    IMG_0386

    C’est également une bonne façon de voir leurs produits en contextes puisque leur appartement est habilement décoré avec leurs créations. Comme cette lampe suspendue fabriquée sur mesure pour refléter la diagonale de la table à diner.

    IMG_0302

    Avec des parcours de vie respectifs dans le design graphique en publicité et le design industriel pour l’industrie du jouet, nos deux créateurs ont évidemment un oeil pour le beau, mais surtout le fonctionnel. Le premier produit qui a su capter l’attention de leurs premiers clients est cette coquette extension électrique, pensée entre autres pour brancher deux portables, avec leurs gros boîtiers blancs.

    IMG_0299

    IMG_0335

    D’un côté de l’atelier, David est occupé à plier des tuyaux pour les lampes alors que Karine taille le cuir et installe des rivets pour des tabliers d’artisans, un autre de leurs produits phares. « Le tablier est conçu et optimisé pour plaire aux artisans comme nous » explique Karine. « Les bretelles se croisent dans le dos pour bien répartir le poids sur les épaules alors qu’une grosse poche au ventre permet d’y ranger les outils sans toutefois accumuler les copeaux de bois! »

    Photo par Hamster.

    Photo par Hamster.

    IMG_0324 IMG_0345

    Leurs talents les ont graduellement emmenés à imaginer, concevoir et produire des objets et du mobilier sur mesure, pour des clients qui rénovent leur chez-soi au grand complet. Pour se faire, Hamster travaille de pair avec des firmes d’architecture résidentielles et entrepreneurs généraux. « C’est évidemment intéressant de d’abord échanger avec nos clients à propos de leurs habitudes de vies et créer un nouveau décor en fonction de leurs besoins comme l’éclairage de leurs espaces de travail, » raconte David. « Souvent les clients deviennent des amis (et vice-versa) alors on les retrouve quelques semaines plus tard dans leurs nouveaux chez-soi pour boire du bon vin! » explique fièrement Karine. La boucle est bouclée, comme ont dit.

    Vous pouvez découvrir les autres objets et récents projets de Hamster sur leur site web. Nous sommes constamment à la recherche de créateurs et compagnies qui inspirent par la bonne énergie qu’ils dégagent, alors n’hésitez surtout pas à nous faire part de vos projets!

    IMG_0615IMG_0317

     

     

    En savoir plus »
  • Les mille visages de la vidéaste Youtube An Tran et sa chaîne MTL Food Snob

    décembre 11, 2015 • Montréal3348

    Pour soumettre sa candidature à notre série sur les entrepreneurs de Montréal, An Tran nous a fait parvenir une vidéo sur mesure juste pour nous, nous  invitant à découvrir sa chaîne Youtube. Mlle Tran (MTL Food Snob) produit elle-même des capsules vidéo élaborées dans lesquelles elle donne de drôles de conseils sur les restos à essayer, mais surtout, comment bien vivre leurs expériences culinaires. Avec autant de bonne énergie à partager, on se devait de la rencontrer.

    IMG_0232

    On la retrouve donc dans un nouveau petit restaurant nommé Le Nozy dans le Sud-Ouest de la ville. C’était évidemment sur sa liste des prochains brunchs à essayer, alors nous avons fait l’expérience de cette cuisine japonaise à la présentation parfaite, avec elle!

    IMG_0205 IMG_0208

    « J’ai démarré mon blog lorsque j’étudiais à Londres simplement pour que mes parents et amis puissent suivre mon aventure. Comme tous les bons parents, ils semblaient seulement se soucier de ce que je mangeais! C’est pourquoi jour après jour, je publiais des photos et des commentaires sur mes repas », explique Ann entre deux bouchées de sa trilogie de sashimi de saumon.

    An était déjà très comique et agitée pour un samedi matin. J’ai tout de suite remarqué l’incroyable éventail d’expressions faciales par lesquelles elle peut passer lorsqu’elle raconte une histoire. Sans doute un don inné, idéal pour la caméra.

    IMG_0269

    « Mon pseudonyme MTL Food Snob est très ironique puisque je ne me prends vraiment pas au sérieux. J’essaie simplement d’aborder des angles nouveaux, comme ma dernière vidéo : Les meilleurs restos sans gluten de Montréal. Dans celle-là, j’invite avec moi des touristes américaines et des amis intolérants au gluten et on s’amuse en essayant divers plats et restos. »

    On attrape ensuite des cafés au Buck 15 Espresso Bar, tout près où une faune intéressante nous attendait. Un autre de ses endroits coups de coeur de la rue Notre-Dame Ouest.

    IMG_0246 IMG_0242

    « C’est bon de rire de soi-même. C’est un signe de confiance en soi, je pense. Mes vidéos ne récoltent pas (encore) des millions de vues, mais les gens qui me suivent sont gentils et apprécient mes efforts. Jusqu’à maintenant je n’ai eu qu’un seul « hater » dans mes commentaires Youtube! » blague An en s’enfonçant dans une forêt de sapins de Noël.

    IMG_0266

    Alors que l’écosystème des médias explose et que plusieurs plateformes spécialisées comme Tastemade gagnent en popularité grâce aux nouveaux canaux de distribution disponibles dans Apple TV (et autres). On voit alors de plus en plus de jeunes producteurs autodidactes comme An Tran se faire repêcher par ces compagnies.

    D’ici là, notre MTL Food Snob, continue de chercher sa recette gagnante.

    IMG_0272

     

     

    En savoir plus »
  • La table est mise pour le succès d’Avenue Coloniale

    décembre 4, 2015 • Montreal Makers5090

    La porte de garage de l’atelier d’Avenue Coloniale était entrouverte et je pouvais déjà sentir les douces essences du bois fraîchement scié. L’idée de la compagnie d’objets de service aux tables, fondée par Raphaël Millette et Florence Julie-Gagnier, leur est venue lorsqu’ils travaillaient tous les deux en restauration.

    IMG_0160

    « On servait des fromages et des charcuteries sur des planches de bois au restaurant et il fallait constamment répéter (et se souvenir) du nom de tous les produits. L’idée de créer une planche de service avec une bande d’ardoise pour écrire le nom des aliments nous est venue comme ça! », explique Florence en montrant leur produit phare.

    IMG_0074 IMG_0118 IMG_0151

    Ils ont d’abord produit un premier lot de 250 planches qu’ils ont mis en vente sur le site Etsy et à leur grande surprise, tout a été vendu en l’espace de quelques jours. Ils ont donc décidé d’en faire quelque chose de plus sérieux et ont tous les deux laissé tomber leurs boulots au resto. On retrouve aujourd’hui leurs planches dans plusieurs restaurants de Montréal comme le chic Richmond dans Griffintown.

    Pour la confection, ils utilisent des essences d’érable, cerisier et noyer, qui confèrent au produit des contrastes intéressants. « Nos deux pères sont ébénistes de métier alors au début, on passait les voir chaque semaine pour récupérer leurs retailles, » raconte Raphaël avant de passer une planche dans la première machine du circuit. « On peut dire que nous sommes des adeptes du slow-design. On aime ça venir ici, mettre de la musique et s’appliquer à faire nos produits avec coeur. »

    IMG_0017 IMG_0100 IMG_0112

    Leurs produits se sont évidemment diversifiés pour offrir une gamme de planches à service et objets pour le pique-nique, comme cet astucieux pose-verre qui se plante dans l’herbe pour offrir stabilité au breuvage. Des petites choses. Leurs produits viennent aussi dans de magnifiques étuis aussi confectionnés à la main, faisant de chaque planche un objet encore plus précieux. Imaginez le cadeau que ça peut faire.

    « La beauté de nos produits, c’est aussi qu’ils sont rassembleurs, » explique Florence. « Dans les soupers, les gens expliquent d’où vient leur planche et notre petite histoire à leurs amis. Notre marketing se fait simplement comme ça. »

    Vous pouvez vous procurer leurs produits sur leur site web et même rencontrer nos deux créateurs qui exposent leurs produits presque chaque weekend dans le circuit des événements d’artisanat qui explosent en ce moment à l’approche des fêtes. La table est donc mise pour le succès d’Avenue Coloniale, il ne reste plus qu’à toucher du bois.

    Oh!

    IMG_0121 IMG_0143
    En savoir plus »
  • Une Journée au Bureau avec Le Pierre Rénovation

    novembre 27, 2015 • Montreal Makers4370

    Pourquoi ne pas commencer cette série de portraits d’entrepreneurs avec quelqu’un qui met littéralement les mains à l’ouvrage! Pierre-Olivier Houde (à droite) nous accueille donc aujourd’hui sur le chantier d’un typique duplex du Plateau Mont-Royal qu’il s’affaire à convertir en maison unifamiliale avec l’aide de ses collègues Shawn Welch et Yan Mercier. Avec Le Pierre Rénovation, ils ont réussi à faire de leur hobby une véritable entreprise.

    Pierre_34Pierre_16

    « Au début, on faisait surtout des projets pièce par pièce. Mais l’idée de convertir un immeuble en entier est beaucoup plus intéressante puisque ça devient un peu notre bureau pour le temps des travaux. Les matériaux et les outils restent sur place et on peut vraiment avancer à notre rythme » explique Pierre-Olivier, à côté de sa scie électrique posée en plein milieu du futur salon.

    Pierre_33

    Pour ce projet, les rénovateurs suivent les plans dessinés par la firme La Shed Architecture, biens connus pour leurs concepts résidentiels ouverts et épurés.

    « Le rendu final sera très moderne et minimaliste. Le défi comparé à un projet de construction neuve, c’est les alignements. On parle ici d’un immeuble du Plateau qui a déjà eu plusieurs vies et « couches » de rénovations au fil des années. On défait un plancher et on réalise qu’en dessous, il y en a 3 autres! ». En effet ces bâtiments sont réputés pour avoir été travaillés avec le temps, ce qui donne parfois un mal de tête aux architectes et constructeurs obsédés par les lignes droites et les alignements.

    Pierre_6 Pierre_8

    Vous constaterez sur les photos que tout a été démoli à l’intérieur pour ne conserver que la structure, laissant carte blanche aux concepteurs et architectes. Voici un rendu de la salle à manger avec au fond le salon et l’escalier menant au 2e. Au dessus du salon flottera une longue mezzanine donnant accès à la chambre des maitres et la salle de bain. Deux autres chambres sont aussi prévues à l’étage.

    1483_salleamangerPierre_20

    Cette maison est en quelque sorte un projet pilote puisque lui et sa copine Véronique Gingras, conceptrice publicitaire, sont propriétaires du feu-duplexe qui deviendra par la suite leur royaume. On voit de plus en plus de ces projets de conversions sur le Plateau, dans Rosemont et le Mile-Ex grâce à ces firmes d’architecture « boutique » qui s’intéressent au secteur résidentiel.

    « Avec Véro et son parcours en communications et les réseaux sociaux, nous avons réussi à bien mettre en valeur nos projets et notre travail sur le web. Ça attire évidemment ensuite d’autres clients qui ont la même vision que nous au niveau du design et de l’architecture. Je me verrais mal finir des sous-sols à la chaîne pour simplement gagner ma vie. J’ai besoin d’un défi à chaque fois » explique P-O, fier de son travail avec un crayon à l’oreille.

    Pierre_26

    En sortant du chantier, le photographe Justin Dallegret et moi discutions de notre visite: « Il y a quelque chose de relaxant et beau dans leur métier. Certaines journées, j’ai l’impression que je ne fais que retourner des courriels, alors qu’eux, ils construisent quelque chose de tangible » lançait Justin. Sur ces paroles sages, nous vous invitons à suivre les projets de Le Pierre Rénovation sur Facebook et de continuer à nous faire part de vos projets et entreprises pour nos prochains articles.

    Pierre_39

    Pierre_22 Pierre_41

     

    En savoir plus »
  • GURU Boisson Énergie est à la recherche des nouveaux créateurs de Montréal!

    novembre 19, 2015 • Montréal4414

    L’an dernier, GURU Boisson Énergie s’est donné comme mission de rencontrer et présenter des artisans, créateurs et entrepreneurs inspirants de Montréal. Des gens brillants qui mettent tellement de bonne énergie dans leurs projets qu’au final, ils nous inspirent tous à faire de grandes choses. Cette dernière série a donné lieu à des rencontres enrichissantes avec des personnes ou compagnies que nous avons regardé évoluer depuis.

    Évidemment il s’en est passé des choses en quelques mois! Nous avons vu l’illustratrice Gabrielle Laïla Tittley lancer sa ligne de vêtements. Nous avons été témoins de l’évolution de la compagnie Tuyaux & Co qui est devenue Meubles de Gaspé et qui conçoit du mobilier haut de gamme personalisé. Notre barbier favori Simon Chercuitte a quant à lui récemment inauguré de nouveaux barbershops en collaboration avec Frank & Oak. Oh, et Busbud a levé plusieurs millions en investissements. Nous sommes fiers d’avoir croisé ces créateurs extraordinaires pour capter un peu des ondes positives qui émanent de leurs passions et entreprenariat. Vous pouvez lire toutes ces histoires ici.

    Pony_5V8A2497

    Cette nouvelle série d’articles est encore une fois pilotée par notre éditeur invité Jeff Lee et sera produite en collaboration avec le Magazine TOWER TRIP.

    GURU Boisson Énergie invite donc les jeunes entrepreneurs, créateurs et artisans à soumettre leurs projets ici. Si vous avez des amis ou collègues qui pourraient bénéficier de cette aventure, n’hésitez pas à leur partager cet article. Ensemble, trouvons ces nouveaux individus qui dessineront le paysage de demain.

    Nous ferons de notre mieux pour promouvoir ces projets en utilisant la portée de notre marque, à travers nos réseaux sociaux et dans notre infolettre. C’est notre façon de redonner un peu à une communauté qui nous supporte depuis déjà presque 20 ans. Chez GURU, nous sommes fiers d’avoir créé la première boisson énergie naturelle et bio au monde. Montrez-nous ce que vous faites!

    Hazan_Motor_Bikes_5V8A1816Les_Gamins_5V8A4648 Terrarium-Obscessarium_5V8A4456 Akufen_Creatives_5V8A4239

    En savoir plus »
  • Bienvenue en Californie!

    novembre 20, 2014 • Los Angeles3425

    J’étais pas mal excitée quand j’ai appris que l’équipe de GURU se préparait à s’envoler vers Anaheim pour l’Expo West, mais surtout quand j’ai su que, pendant cette visite en Californie, je serais rédactrice invitée de son blogue et que j’aurais l’honneur de partager les histoires exaltantes de personnes géniales pendant qu’elles font bouger des choses dans deux de mes villes préférées du monde, Los Angeles et San Francisco. Ouaip! Me voici en train de sauter de joie devant le Gjelina, un resto branché de Venice Beach qui suscite sa dose d’extase. Pas de doute, #bonneénergie, c’est tout à fait moi. 🙂

    Mais, avant d’aller plus loin, remontons le temps jusqu’en 2008. GURU commençait à peine à établir sa présence aux États-Unis. Je vivais déjà à New York depuis deux ans lorsque j’ai reçu un appel de Ray, qui m’invitait à me joindre à l’équipe pour distribuer des produits dans des partys tripants du Lower East Side, des bureaux huppés de Midtown, des vernissages obscurs de Bushwick et un peu partout ailleurs.

    Avec l’escouade promotionnelle la plus séduisante qui soit pour que les boissons coulent à flots, je dois dire que ç’a probablement été l’une de mes meilleures années dans cette ville, et c’est pas mal génial que GURU pense ENCORE à moi lorsqu’elle veut prendre d’assaut un nouveau marché!

    Daily-Dose-Cafe_5V8A5041

    Six ans plus tard, j’ai fondé mon propre magazine, LIVEFASTMAG.COM, et je cale encore un GURU Léger quand le coup de fatigue de 16 h frappe.

    J’habite à Hollywood depuis maintenant quatre ans et je suis bien certaine d’une chose : ceux qui disent que les résidents de Los Angeles sont épouvantables ne savent vraiment pas de quoi ils parlent. Et la série d’articles à suivre ici le prouve! Des esprits créatifs de partout affluent vers la cité des Anges, où la scène culturelle est florissante et propose de tout, de l’art à la mode en passant par la bouffe, mais aussi, bien entendu, le cinéma.

    Peu importe à quel point la circulation est horrible et que je dorme sur la faille de San Andreas : je ne vivrais ma jeune trentaine nulle part ailleurs. Sauf, peut-être… à San Francisco! D’où l’idée de faire une virée le long de la Highway 1 à travers Big Sur, le trajet le plus magique pour se rendre à la baie.

    Van_to_go5V8A7414

    Donc, au fil des prochaines semaines, préparez-vous à rencontrer certains de mes êtres humains préférés et à vivre les découvertes les plus excitantes qui auront ponctué cette amusante aventure californienne. J’espère sincèrement que vous apprendrez des trucs nouveaux, ouvrirez les yeux sur certains des secrets les mieux gardés de la côte ouest et vous laisserez inspirer à vous lancer dans votre propre aventure RAD!

    xoxo Viv

    Butchershop-Agency_5V8A7061

    En savoir plus »
  • Les motos créées de toutes pièces par Hazan Motorworks

    juillet 18, 2014 • Brooklyn6126

    Cette rencontre n’était pas originalement à l’horaire. Quelqu’un du marketing chez GURU m’a dit qu’il croisait régulièrement Maxwell Hazan et ses intrigantes motos dans l’ascenseur de la bâtisse où se trouvent les bureaux de GURU à Brooklyn. J’ai donc cherché à retrouver son atelier dans les dizaines de lofts d’artistes qui logent sous nos pieds. Je l’ai finalement trouvé au 3e étage.

    Hazan_Motor_Bikes_5V8A1800

    Maxwell ne se voit pas comme un mécano, mais plutôt comme un designer et un artiste. Toutes les pièces de ses motos, excepté le moteur, ont été dessinées et créées avec des lingots d’acier qu’il moule, soude ou assemble.

    « J’ai toujours fabriqué des choses. Mon ancien métier était designer d’intérieur. J’ai aussi déjà dessiné et construit un petit avion que j’ai vendu sur eBay. »

    J’avoue qu’il a davantage l’air d’un surfeur que d’un mécanicien aux mains sales. Mais en faisant le tour de l’atelier, Max me montre les motos sur lesquelles il travaille et je constate qu’il a du talent à revendre!

    Hazan_Motor_Bikes_5V8A1816

    « Tu vois ces pneus minces? Je les ai recyclés; ils proviennent d’une voiturette des années 1920. Et cette selle de bois ici, je sais que tu as envie de la toucher! Elle sera encore plus douce après qu’elle aura été sablée et vernie. »

    Évidemment, ces beautés sont précieuses et coûteuses : Maxwell les vend environ 100 000 $ chacune. Il a aussi une intéressante approche quand il est temps de les vendre. Étant donné que ses motos s’adressent à un public plus fortuné, il a choisi de les exposer dans des galeries d’art et d’attendre de voir qui elles pourraient intéresser. Les deux motos que vous voyez ici seront expédiées en Suisse dans quelques semaines pour une exposition.

    Hazan_Motor_Bikes_5V8A1713

    Hazan_Motor_Bikes_5V8A1787

    « Oh, ces motos fonctionnent très bien en passant! Je les teste toutes moi-même avant de les vendre. Par contre, mes clients favoris sont ceux qui les accrocheront dans leur salon.  »

    Une de ses dernières créations a été achetée par Felix Baumgartner, l’homme qui a sauté d’un ballon aux frontières de l’espace. Vrai de vrai! Vous pouvez voir toutes les créations de Maxwell Hazan sur son site Web ou sa page Facebook.

    Hazan_Motor_Bikes_5V8A1791

    Hazan_Motor_Bikes_5V8A1812

     

    En savoir plus »